calderHeader
intro
unik-sgvhlhprcr
maximeB
maximeO
headerMap

unik-vqctwtyvbt
unik-csrtpvfwbh
unik-tkoiuexlkx
unik-qjfnxpuerx
unik-fxyepepvid
unik-kixqwnewwg
unik-lguudrljrr
unik-davoqkfyxg
unik-rakibmsevw

Au sein du réseau, les pratiques, les expériences et les analyses sont largement partagées. Il permet les échanges, la circulation des idées.

unik-dxdjjgtmgs
unik-rsrugpvevk

L'esprit réseau



Spécialiste ou généraliste ?

unik-nkyilimash
unik-ahuhysebmj
train
D.I. triangles
unik-fcrmrahuih
unik-gtnmdusbbv

Quelle échelle ?

unik-kxwreieynj
unik-iwsaupcmvp
unik-ywdqpepanp
unik-xijxbaijjn
unik-jcluhwybap
unik-udqxoaoddq

Comment intervenons-nous ?


bulle
outils
perc
participe
fond
ballade
calder
diagnostic
premierplan
map

Les terrains de jeu

L’accès à un logement décent, ou même tout simplement à un logement est devenu un problème majeur. Le faible niveau des ressources, l’augmentation de la précarité et la volatilité des statuts professionnels (chômage, temps partiels, travailleurs pauvres) marquent la vulnérabilité croissante des ménages pour accéder à un logement, s’y maintenir, ou en changer au cours des multiples étapes de leur vie.

Les quinze dernières années ont vu une hausse des prix de l’immobilier largement déconnectée de l’évolution des revenus des ménages. Les taux d’effort en matière de logement sont passés de moins de 10% à plus de 30%. L’appréciation des valeurs immobilières a créé un « effet de richesse » au bénéfice de certains. Mais elle a eu pour conséquence d’éloigner et de rendre plus difficile la perspective de mobilité résidentielle pour le plus grand nombre. Ainsi, les situations de mal logement en dépit de loi instaurant le droit au logement persistent et se durcissent, les jeunes peinent à acquérir leur autonomie résidentielle, l’augmentation des séparations accroît le poids du logement sur les ménages tandis que le vieillissement de la population place le défi du maintien à domicile et de l’adaptation des logements au cœur des enjeux sociétaux.

Dans un contexte où la production de logements répondant aux capacités contributives des ménages reste insuffisante, les parcours résidentiels se grippent et les ménages opèrent des stratégies de contournement : ils mobilisent des territoires de plus en plus élargis quand ils ne sont pas contraint à l’immobilité dans des parcs et des segments délaissés, déclassés ou encore stigmatisés. Le jeu des mobilités renforce alors les effets spécialisation socio-résidentielle, la hiérarchie et l’inégalité des territoires.

Dès lors, répondre aux enjeux de la ville accessible renvoie à cette compréhension territorialisée de « la crise du logement », celles des espaces métropolitains, des villes moyennes, des zones périurbaines comme des communes et bourgs de l’espace rural. La territorialisation de la politique de l’habitat apparaît comme une condition majeure de l’efficacité de l’action.

Missions associées

  • Programme Locaux de l’habitat
  • Plan Département de l’habitat
  • PDALPD
  • PDHI

Les traits identitaires des territoires sont une ressource pour le projet... Les dimensions sensibles et symboliques de l’espace, les composantes sociales et les mémoires des populations qui l’habitent ou y travaillent, l'histoire sociale et économique, les éléments de patrimoine (architectural, industriel, urbain, naturel…), les spécificités paysagères sont des composantes essentielles des territoires sur lesquels nous intervenons. Nous essayons, directement ou indirectement, de nous en imprégner pour porter un regard juste et inscrire nos analyses dans l'esprit des lieux.

L'esprit des lieux, c'est placer les habitants, les usagers et les gestionnaires au cœur des préoccupations dans nos modalités d'intervention : faire la ville et faire société, c'est mobiliser l'expertise d'usage, issue de l'histoire et de la vie des territoires.

Aborder la question éducative sous l’angle territorial signifie dépasser les visions institutionnelles de l’éducation, scolaro-centrée comme les visions cloisonnées des savoirs et segmentées des apprentissages.

Les projets éducatifs locaux ont tracé les pistes de s construction de politiques éducatives territoriales impliquant l’ensemble des acteurs de la communauté éducative. Les programmes de réussite éducative et les parcours découverte des métiers ont promu une approche individualisée des parcours éducatifs ciblée sur les publics les plus fragiles. La refonte de l’école et celle des rythmes éducatifs pose la question des articulations concrètes entre les écoles, les établissements scolaires et l’ensemble des structures, équipements et services sur un territoire donné.

Les adaptations aux mutations sociales et professionnelles impliquent de penser en termes de continuum éducatif tout au long des âges de la vie et les mutations technologiques amènent à reconnaître des savoirs multiples dont le dialogue constitue « constituent un enrichissement personnel et collectif, une ouverture, la chance d’un désenclavement des savoirs, de métissages, de recomposition, et ils deviennent de ce fait vecteurs de lien social » (B. Bier)

C’est en ce sens qu’envisager la ville comme territoire apprenant implique de placer l’éducation au cœur des politiques publiques et d’intégrer la dimension éducative au sein de l’ensemble des projets.

Plus qu’une thématique, il s’agit d’un ensemble de champs contribuant à la cohésion sociale et plus largement au développement social et solidaire et à l’innovation sociale des territoires. Les équipes de reflex interviennent en accompagnement ou en évaluation de l’inscription territoriale des politiques sociales :

  • des dispositifs liés à la politique de la ville
  • des projets sociaux de territoires ou d’organisations
  • des politiques et projets de santé
  • des projets urbains intégrés
  • des dispositifs d’insertion sociale ou professionnelle

La mobilité n’est pas seulement un moyen. Elle est devenue l’une des dimensions clés de la vie. Elle est le corolaire indispensable de l’enracinement que représente l’accès à la propriété. Mobilité professionnelle, résidentielle, de loisirs, du cycle de vie : en déménageant, les ménages aménagent les territoires. Ces mouvements, browniens en apparence, accentuent les spécialisations territoriales (sociales, générationnelles, fonctionnelles) tout en tissant des liens d’interdépendance croissante entre les territoires. L’exercice des politiques territoriales s’en trouvent bouleversés : elles ne s’adressent plus seulement aux habitants mais aussi, et de plus en plus, aux « présents », qu’ils soient touristes, travailleurs ou consommateurs; elles ne peuvent se satisfaire des limites des périmètres institutionnels, car toute politique territoriale est immédiatement influencée par les décisions des voisins et influence celles-ci en retour; elles ne peuvent enfin rester figées dans le temps car les cycles hebdomadaires, saisonniers et les étapes de la vie reconfigurent les profils sociaux, les demandes et les pratiques.

Conjuguer le court terme des temps et des pratiques sociales au moyen et long terme de la gestion et de l’investissement public sous la contrainte croissante de la sobriété en matière de ressources, telle est l’équation que doivent résoudre les politiques d’aménagement et de développement territorial. Ce défi ne peut se relever que par l’implication des différentes parties prenantes dans la construction d’hypothèses prospectives plausibles et la production de compromis durables entre des logiques et des intérêts souvent en tension.

Missions associées

Les agences

NovaScopia

Paris

NovaScopia

14-16 rue Soleillet
75020 Paris

Tél : 01 42 54 42 18

Cérur

Rennes

Cérur

1 rue Michel Gérard
BP 70416

35204 Rennes Cedex 2

Tél : 02 99 50 70 22
Fax : 02 99 53 13 60

Place

Bordeaux

Place - Bordeaux

Bâtiment 19
Rue des Terres Neuves

33130 Bègles

Tél : 05 56 31 29 28
Fax : 05 98 76 54 32

Place

Toulouse

Place - Toulouse

23 boulevard des Minimes
Bâtiment C

31200 Toulouse

Tél : 05 61 57 82 71

Trajectoires

Lyon

Trajectoires

30, rue Pré Gaudry
69007 Lyon

Tél : 04 78 69 02 88
Fax : 04 78 58 25 33

L'Adéus

Marseille

L'Adéus

12 Boulevard Sainte Thérèse
13005 Marseille

Tél : 06 68 57 75 63
Fax : 09 55 38 75 63